Des frais à engager pour la constitution de votre société

Quel que soit le type de société que vous êtes sur le point de lancer, il y a certaines formalités auxquelles vous ne pouvez pas échapper. Il existe également des frais que vous devez payer, avant même que votre société ne commence ses activités.

Préparez-vous à payer certains frais

Il y a toutefois possibilité de récupérer une partie de ces frais une fois que vous démarrez vos activités professionnelles, comme c’est le cas de la TVA. Pour les apports en numéraire, sachez que pour une SAS, une SARL et une EURL, l’apport minimal est de 1 euro. Mais pour une SA, il est de 37 000 euros, que vous n’êtes pas obligé de payer en une fois. Cependant, la moitié doit être due au départ et le reste pendant les 5 ans après. Pour l’apport minimal en nature, il est conseillé de faire appel à un commissaire aux apports dans la plupart des cas. D’autres démarches aussi exigent des frais, tels que la rédaction des statuts et le dépôt de dossier en vue de l’immatriculation.

Stage de préparation et publication d’avis

Un stage de préparation peut être indispensable si vous êtes artisan. Ce stage se déroule normalement auprès de la Chambre des métiers de votre localité et il est obligatoire pour l’immatriculation de votre société. Le coût tourne autour de 200 euros que vous pourriez récupérer plus tard auprès de votre fond d’assurance formation. Pour les autres types d’entreprise, aucun stage n’est requis. Pour la publication d’un avis dans un journal d’annonces légales, sachez que c’est obligatoire, sauf pour une entreprise individuelle. Vous avez le choix du journal, il faut juste que celui-ci soit basé dans le département de votre siège social. Selon le journal, une publication peut coûter entre 200 et 800 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *